Burn-out professionnel : est-ce possible d’y faire face ?

L’épuisement professionnel est un phénomène qui touche aussi bien les travailleurs du secteur privé que ceux du secteur public. En raison des nombreux changements observés dans le monde professionnel ces dernières années dus à la pandémie du Coronavirus, nombre de salariés font face à un stress incroyable. Ce qui engendre de plus en plus de burn-out professionnels au sein des entreprises. À la suite de ce guide, découvrez les causes du burn-out professionnel et comment y faire face si possible. 

Qu’est-ce qui cause ce phénomène ? 

Tout d’abord, il faut savoir qu’en cliquant ici, vous en saurez plus sur ce qu’est le burn-out professionnel. Sa première cause est le climat de travail dans lequel évolue le salarié vu qu’il est généralement lié à une accumulation de stress. 

En effet, il faut retenir que quand on fait face à un grand nombre de situations stressantes sur son lieu de travail, le corps se retrouve le plus souvent en état d’alerte. Ce qui peut causer un épuisement physique et psychologique. 

Cependant, son origine peut aussi être personnelle. En général, les salariés subissant un épuisement professionnel sont des perfectionnistes dans leur domaine. Ce qui les amène à ressentir une forte pression due à la charge de travail ainsi qu’à d’autres sources de stress :

  • Le manque d’autonomie dû au fait de ne pas participer aux décisions liées à sa tâche ;
  • Le manque de reconnaissance de la part de son supérieur hiérarchique ;
  • Peu ou pas de soutien social de son supérieur hiérarchique ou de ses collègues ;
  • L’absence d’échange entre la direction et les salariés. 

Est-ce possible d’en guérir ?

Une guérison de ce phénomène peut être envisagée ou non selon le cas. Toutefois, il est plus recommandé de prévenir le burn-out professionnel que d’en guérir. Il est donc demandé de faire très attention aux symptômes de ce mal afin de rapidement réagir à cela. 

En effet, plus on ignore les symptômes, plus on a de chances de développer de plus graves symptômes. Et si rien n’est fait, le salarié pourrait subir des séquelles irréversibles. Dans le cas où le salarié en souffrirait, il est conseillé d’en parler au médecin du travail qui se chargera d’établir un diagnostic qui sera transmis à la hiérarchie. 

Il peut ensuite être proposé au salarié diverses solutions selon son cas. Au nombre des solutions, il y a : la mutation de poste, l’arrêt de travail (pouvant être de courte ou de longue durée) ou le réaménagement de ses horaires de travail. En revanche, des solutions plus spécifiques peuvent être proposées pour les cas extrêmes. 

Publié dans Non classé