Tutelle pour personnes âgées : ce qu’il faut savoir

Lorsque la personne âgée est incapable de prendre soin d'elle-même, de sa sécurité, de gérer ses biens, de maintenir ses activités de la vie quotidienne, bref, lorsqu'elle est incapable de pratiquer les actes de la vie civile, la tutelle peut être une alternative. Pour comprendre ce terme juridique, nous vous proposons de continuer à lire cet article.

Qu'est-ce que la tutelle ?

Protection juridique, la tutelle des personnes âgées est une relation créée lorsqu'un tribunal désigne une personne pour s'occuper d'une personne âgée qui n'est plus en mesure de prendre soin d'elle-même. Le tuteur désigné a certains devoirs et responsabilités envers la personne âgée.

En fait, une personne âgée peut devenir incapable de prendre soin d'elle-même. Il peut s'agir de l'incapacité de se souvenir de prendre les médicaments nécessaires, de maintenir une hygiène régulière ou de gérer correctement ses finances. Dans ces cas, il peut être dans l'intérêt de la personne âgée qu'un tribunal nomme un tuteur.

Le tuteur a un devoir de diligence envers la personne âgée. En termes simples, cela signifie que le tuteur doit faire passer les intérêts de la personne âgée en premier.

Il peut avoir de nombreuses responsabilités, comme décider du lieu de résidence de la personne âgée, de la manière de la maintenir en bonne santé, de la préparation d'un budget basé sur les finances de la personne âgée et de l'organisation des loisirs et des contacts sociaux.

Avantages et inconvénients de la tutelle des personnes âgées

Le but et l'avantage espéré de la tutelle des personnes âgées sont qu'une personne âgée qui n'est plus capable de s'occuper d'elle-même reçoive des soins appropriés. Cependant, la tutelle peut présenter plusieurs inconvénients.

Les demandes de mise sous tutelle sont généralement coûteuses. Il y a de nombreux formulaires à remplir, de nombreuses exigences procédurales et probablement plusieurs audiences au tribunal.

Si la personne âgée ou un membre de la famille s'oppose à la proposition de tutelle, la procédure devient encore plus complexe et peut être épuisante sur le plan émotionnel et financier.

La tutelle, par nature, implique que la personne âgée perde certains de ses droits. Par exemple, la personne âgée peut perdre le droit de gérer ses finances, de choisir son propre soignant et de décider de son lieu de résidence. Il y a aussi le risque que le tuteur n'agisse pas dans le meilleur intérêt de la personne âgée.